cochonner


cochonner

cochonner [ kɔʃɔne ] v. <conjug. : 1>
• 1403; de cochon
1 V. intr. Vieilli et rare Mettre bas, en parlant de la truie.
2 V. tr. (1808) Fam. Faire (un travail) mal, sans soin, salement. C'est du travail cochonné. saloper, torcher.
Salir. Je venais de nettoyer et il a tout cochonné !

cochonner verbe transitif Familier Faire salement, grossièrement quelque chose, une action : Le plombier a cochonné l'installation. Salir, abîmer : Cochonner ses vêtements en s'asseyant dans l'herbe.cochonner (homonymes) verbe transitif Familier cochonnet nom masculincochonner (synonymes) verbe transitif Familier Faire salement, grossièrement quelque chose, une action
Synonymes :
- saloper (populaire)
- torchonner (familier)
Salir, abîmer
Synonymes :
cochonner verbe intransitif Mettre bas, en parlant de la truie. ● cochonner (homonymes) verbe intransitif

cochonner
v. tr. Fam. Faire salement ou grossièrement (un ouvrage).
|| Salir, souiller.

⇒COCHONNER, verbe.
A.— Vieilli, emploi intrans., ZOOL. [En parlant de la truie] Mettre bas. La truie a cochonné. Elle cochonnera bientôt (Ac. 1798-1878).
B.— Emploi trans., pop., péj.
1. Salir. Cochonner un vêtement (DUB.).
2. Au fig. Traiter, exécuter sans aucun soin l'objet d'une commande, d'une demande en sorte que le résultat a un aspect
a) sali. Cochonner un dessin, un devoir.
b) ou totalement manqué. Cochonner un ouvrage. L'Église a été salopée, cochonnée par un architecte (MÉRIMÉE, Lettres aux antiquaires de l'Ouest, 1870, p. 87) :
Moi, j'sais faire les frites... des belles frites... Moi, quand c'est qu'j'ai un morceau d'viande, j'le mijote, j'le cochonne pas.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 56.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. cochoner. Étymol. et Hist. 1. 1403 « mettre bas (en parlant d'une truie) » (Ordonnance. janv., VIII, 629 ds GDF. Compl.); 2. 1808 (HAUTEL : cochonner. Faire salement et grossièrement un ouvrage; le bousiller). Dér, de cochon; dés. -er. Fréq. abs. littér. :40. Bbg. WEIL (A.). En marge d'un nouv. dict. R. de Philol. fr. 1932, t. 45, p. 14.

cochonner [kɔʃɔne] v.
ÉTYM. 1403; de cochon.
———
I V. intr. (Rare). Mettre bas (en parlant de la truie).
———
II V. tr. Fam.
1 (1808). Faire (un travail) salement. || Cochonner un ouvrage, un devoir. Saloper.
0 Je recommence, et peu à peu, tout en lui cochonnant la pièce que je ne me rappelle même pas, je la lui fais sentir (…)
J. Renard, Journal, 12 nov. 1901.
2 Salir. || Cochonner son pantalon. Maculer, souiller, tacher. || Ta chemise est complètement cochonnée.
HOM. Cochonnée.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cochonner — COCHONNER. v. n. Il ne se dit que d Une truie qui fait de petits cochons. La truie a cochonné. Elle cochonnera bientôt. [b]f♛/b] On l emploie activement dans un antre sens, qui est, Faire salement et grossièrement un ouvrage. C est un ignorant… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cochonner — Cochonner, Porcellos edere …   Thresor de la langue françoyse

  • cochonner — Cochonner. v. n. Faire des petits cochons. La truye à cochonné. elle cochonnera bien tost. Ce verbe n a point de participe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • COCHONNER — v. n. Il se dit D une truie qui met bas. La truie a cochonné. Elle cochonnera bientôt. COCHONNER, s emploie aussi comme verbe actif, dans le sens figuré de Faire salement ou grossièrement un ouvrage. C est un ignorant qui cochonne l ouvrage, la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COCHONNER — v. intr. Mettre bas, en parlant d’une truie. Il s’emploie figurément comme verbe transitif et signifie Faire salement ou grossièrement un ouvrage. C’est un ignorant qui cochonne l’ouvrage, la besogne. Voilà qui est bien cochonné. Il est très… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cochonner — (ko cho né) 1°   V. n. Mettre bas, en parlant d une truie.    Se conjugue avec l auxiliaire avoir. La truie a cochonné. 2°   V. a. En langage populaire, faire mal ou salement un ouvrage. HISTORIQUE    XVIe s. •   Une truye cochonna un cochon… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ober un dra bennak a-bempoù — cochonner un travail …   Dictionnaire Breton-Français

  • cochonnet — [ kɔʃɔnɛ ] n. m. • fin XIIIe; de cochon 1 ♦ Jeune cochon, cochon de lait. ⇒ porcelet. 2 ♦ (1534) Petite boule de buis ou d acier servant de but aux jeux de boules. Toucher le cochonnet. ● cochonnet nom masculin Familier. Jeune porc. Boule p …   Encyclopédie Universelle

  • cochon — [ kɔʃɔ̃ ] n. m. • 1090; o. inconnue I ♦ 1 ♦ Mammifère de l ordre des artiodactyles. Cochon sauvage. ⇒ sanglier. Cochon domestique. ⇒ porc. Spécialt Le porc élevé pour l alimentation (le plus souvent châtré) (opposé à verrat). ⇒ goret, pourceau.… …   Encyclopédie Universelle

  • gâcher — [ gaʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • déb. XIVe; « laver » XIIe; frq. °waskan 1 ♦ Délayer (du mortier, du plâtre) avec de l eau. « Dès demain mon gars montera aux échelles et il gâchera le plâtre comme son père » (Guilloux). 2 ♦ (XVIIIe) Fig.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.